Partener :
Pagina Pupezelor
  din Ziua ( PDF )
Mon nom c’est Kitty

                                                                               Mon nom c’est Kitty

                                                   *je suis un chat et j’ai appris que la vie n’est pas si jolie

 

      J’ai,e les ani,aux, ces êtres innocentes, qui n’ont pas la possibilité de se défendre, mais qui ont une affection sans limites pour ceux qui savent les offrir de la tendresse et moi, je ne peux pas rester sans pleurer, quand je les vois souffrir. (Isabela, l’ami de Kitty)

 

      Quand je suis arrive dans la famille de ma maîtresse, j’étais un chat adolescent, un peu méchant, très gâte et beau. J’ai reçu le nom « Kitty ». Mes poils étaient gris, mes « cousins »  et mon nez aussi, et mes yeux comme deux rubis allait très bien avec le gris de mes poils. Du premier moment, je me suis installé comme mètre da la maison. Au-dessus de tout, j’étais un chasseur d’ élite, je faisais l’honneur a toute ma nation de chats. D’après le déliceux dîner offert par ma jolie maîtresse, je m’endormais bien sage sur mon petit cousin jusqu’a l’heur de coucher. Quand tout le monde était dans son lit, moi je demandais sortir dehors et courir après des souris. Ma maîtresse a essayé de m’expliquer que je suis un chat privilégie qui ne devait pas gagner son pain (on ses souris) de tous les jourstout seul et queje devais plus sortir la nuit et courir comme-ça les rues. Mais moi, je ne comprenais pas, je continuais à la réveiller toutes les nuits pour me léser sortir et je croyais que toute ma vie allait être aussi jolie et pleine de surprises. Pendant toute mon existence, j’ai eu l’osassions de recontres tout sorte de gens: les uns qui m’admirais a distance, des autres qui venait me caresser et il y avait aussi des gens qui me regardait même pas. Moi, en échange, je continuais a être heurex et je croyais que les choses ne pouvaient pas être autrement. Mais, un peu plus tard j’avais appris que la vie n’est pas toujours comme on veut, elle n’est pas toujours aussi jolie et que le soleil ne brille pas de même façon pour tout le monde, et tout ça à cause d’une espéce des être humains qui ne manquent aucune ocassion de « s’amuser » avec des petits animaux comme moi. J’ai essayé de connaître l’espéce humaine et de savoir un peu plus sur elle, mais je continuais a croire que tous ceux qui m’ouvrait la porte avaient dans leur poitrine un bon cœur, et combien de coup de pieds j’ai reçu à cause de mon ignorance….mais je pouvais supporter tout ça avec beaucop de courage, sachant qu’au dernier étage, c’était une porte qui s’ouvrait pour moi assiette remplie et mon cousine bien chaud. La vie était si jolie…mais tout d’un coup, j’ai compris que mes escapades nocturnes, mon coûter très cher. Dans une nuit tout noir, quelques chiens ont couru après mois, mais je réussi à ,’échapper, j’ai rampé sur un arbre et ils ne pouvaient plus m’attaquer. Quand ils sont partis, moi j’ai tombe sur une fléche qui est rentre si profond dans mon pied. Le sang coulait tout rouge et chaud, la douleur me rentre dans tout le corps et mon petit cœur était fondu. Pensent à ma maîtresse et a  ses conseils, avec mes derniéres forces d’arriver à elle, et je me voyais déjà dans ses bras toujours ouverts pour moi. Comme je montais l’escalier a trois pieds, un enfant m’a pris come balle du football et avec un seul coup de pied m’a fait atterir juste au milieu de la rue. Je me rappelle que dans le moment ou je suis arrive « par terre », tous mes os se sont déchire faisant un bruit encore plus noir que la nuit qui était. J’ai vu une ombre au-dessus de moi, et mon corps(ce qui rester encore de lui) qui couvrait une bonne partie de la rue. J’avais mal par tout, mais tout doucement la douleur a disparu et moi je commençais à m’evaporer….Mon âme c’est envole très haut, et je regardais quelques morceaux de viande tape par des voitures…c’été moi. J’avais plus mal, je ne sentais plus rien, seul ement je me demandais dans « ma tête » de chat, pourquoi ? Pourquoi ?

                                                                                                                         Isabela Gherghel, 13 ans Iaşi 

 

 

Stiri "Pupaza din tei"
L.H.E.S.- ( La Ligue des Huppes Ebouriffees par le Smog ) -La Ligue des enfants .

"Pupaza din tei"- editia tiparita

A dix ans, je frappais de porte a porte, en demand aux gens un petit travail Aimons aussi les chiens « vagabonds! Dans une classe comme la mienne, dans une école comme la mienne.... Un accordeon, un cartable, une ecole Des blagues * Des blagues * Des blagues * Des blagues * Des « perles » des professeurs Des poulets mortes courent les rues de Paris Directeur de marketing à la 13 ans Guide de la personnalité des hommes en fonction de la couleur qu’ils préfèrent « J’AIME » l’ecole!!! L’horoscope pour la prochaine période La chewing-gum pour les enfants avec des surprises «chaudes». Aussi pour les enfants? La femme de ménage La flamme d’enfance à Iasi La grande parade des enfants doues La Roumanie, un pays de merveille Le dictionnaire des élèves Le chef restele le chef même lorsqu’il est déshabillé Le Directeur du Centre Culturel Français de Iasi aime beaucop notre cuisine traditionelle LES FEMMES: Les films interdits Les petites annonces « Miss » à l’age de 9 ages Mon nom c’est Kitty Ne donnez pas l’argent pour des bêtises, donnez-le pour les enfants! Oublies par le sort Un enfant terroriste Un homme a mordu un chien Une artiste du karaté Une blague mortelle
Pupaza on-line
Tu peut devenir editorialiste toi aussi La huppe affectueuse! Le chien de la 5e: Pamela de Calea Grivitei



... de la "Pupaza din tei":
Nume:
Email: 
Aboneaza 
Dezaboneaza